HISTORIQUE

Historique de la PNV® :

La PNV® est issue de la méthode mise au point par Georges Quertant, la CCPS (Culture Cérébro Psycho Sensorielle). Cette Méthode fut reconnue par le Secrétariat d’Etat à la Santé en 1942 et G. Quertant fut nommé chevalier de la légion d’Honneur en 1952 à l’ordre de l’Education Nationale pour sa création.
Comme pour la méthode de G. Quertant, la PNV® vise à réguler les centres nerveux par le moyen d’appareils optiques. Ce processus permet d’éliminer la plupart des troubles fonctionnels, mais il donne aussi à la personne les moyens de retrouver un potentiel intellectuel performant, un meilleur discernement, une régulation de la sensibilité, une tranquillité interne.
La PNV® a été créée par Hélène van Seters-Husson. Si la théorie et ses fondements restent fidèles à la CCPS, en revanche la PNV® évolue dans sa pratique pédagogique et se démocratise dans son utilisation.
Qui est Georges Quertant (1894-1964) ?
Georges Quertant était un chercheur génial du siècle dernier. Chef d’orchestre, chercheur, pédagogue, il mit plus de 20 ans pour développer la Culture Psycho Sensorielle. Ayant observé les effets de la musique sur les patients psychiatriques de son frère médecin, il se mit à investiguer avec passion les effets de la musique sur les pathologies rencontrées. Puis, limité par les outils de reproduction du son de l’époque, il s’intéressa à la vision, au tact et à la phonation.
Ce fut un travail de recherche intense. Il s’inspira de son maître à penser, Claude Bernard (célèbre physiologiste du 19e siècle), afin d’élaborer un outil permettant d’utiliser le système sensoriel pour accéder « aux organes nerveux » et les rééduquer. La technique fut développée par la suite auprès des enfants en difficulté et des adultes présentant divers troubles fonctionnels.
Les troubles de la vision de sa fille, Marguerite Quertant (1923-2011), l’amenèrent à investiguer en profondeur la dimension visuelle et ainsi rééduquer son lourd strabisme. Melle Quertant lui en fut profondément reconnaissante et consacra par la suite l’ensemble de son existence à son père et sa méthode.
Si Georges Quertant avait développé un outil multimodal (vision, audition, tact, phonation) avec une minutie scientifiquement impressionnante, il ne transmit à sa fille que la modalité visuelle. Aujourd’hui la CPS Quertant n’est donc plus sensorielle mais seulement visuelle.
Elle repose sur des appareils de rééducation, les diploscopes, créés par Armbruster (1909) qui apporta le matériel nécessaire à la dimension visuelle de la CPS.
A sa mort, il n’avait formé que sa fille. Celle-ci ne forma que quelques personnes au cours de sa vie.
Hélène van Seters-Husson nous raconte sa rencontre avec cet outil extraordinaire et ses choix personnels :
« La rencontre avec Marguerite Quertant fut pour moi extraordinaire, elle était un personnage charismatique, hors du commun, passionnée par son père et ses travaux. Elle fit naître en moi une flamme qui 15 ans plus tard est toujours aussi vivace et puissante.
A sa mort en 2011, elle transmit le nom de la Méthode Quertant à Brigitte Bonni, qui poursuit aujourd’hui le projet.
J’ai  choisi de développer et de faire évoluer le projet en faisant des choix différents, pour cela j’ai créé la PNV®. La PNV® se libère des anciens schémas de fonctionnement et s’ inscrit dans l’ère du partage mais également des pédagogies nouvelles. Elle entre dans le courant d’un monde en transition qui choisit la collaboration et l’échange. La création de l’appareil 4en1 a un coût accessible, autorise chacun à pouvoir s’équiper sans s’encombrer et ouvre ainsi à des possibilités de travail jusque-là inaccessibles.
J’espère ainsi pouvoir participer à l’épanouissement et à la pérennisation d’une approche qui mérite plus que jamais sa place dans ce monde où notre système nerveux est tellement sollicité ».
© 2017 avec-la-pnv.fr - Conception du site : Arzimut